Hanvec

Publié le par Jean l'escargot

 

Située à la frontière du bocage et des landes, Hanvec était au Moyen Age une possession de l'abbaye de Daoulas. Le village est entré dans l'histoire de la peinture grâce au mariage d'une de ses filles avec Eugène Boudin qui devra à cet harmonieux coin de Bretagne une part de son inspiration.

Eugène Boudin et Hanvec
Le peintre s'est rendu plus de vingt fois en Bretagne et y a créé des centaines d'oeuvres : 400 tableaux et 700 à 800 aquarelles et dessins. L'une des ses aquarelles, Femmes en prière dans une église, figure l'intérieur de l'église d'Hanvec. Quoique athée, Boudin fut très sensible à la piété paysanne dont la description minutieuse occupe une place de choix dans l'ensemble de son travail breton. Il est séduit non par l'ostentatoire de certaines poses, mais par la sincérité des attitudes des fidèles dans les églises.



Ancienne maison à Pigeonniers 1675
Cette maison est sans doute l'une des plus anciennes de la commune. De multiples ouvertures dans la façade permettent aux pigeons d'aller et venir. Au Moyen Age, l'élevage des pigeons est l'un des privilèges des seigneurs, d'où la proximité de vestiges de pigeonniers ou de colombiers près des manoirs et des châteaux. Au XVIème siècle, la Bretagne compte trois à quatre mille pigeonniers et colombiers. Pendant la révolution, la demande d'abolition de ce privilège figure dans de nombreux cahiers de doléances.



Eglise Saint-Pierre XVIIème siècle-1875

De l'ancienne église, il ne reste que le porche sud datant de 1625, qui est dans le style des porches de Roland Doré; le préfet interdit l'accès de l'édifice pour des raisons de sécurité publique. L'architecte quimpérois Joseph Bigot (1807-1894) a en charge sa reconstruction. Elle est consacrée le 31 mai 1877; la flèche n'est terminée qu'en 1879.








Ossuaire 1653 Eglise Saint-Pierre
L'ossuaire, appelé également chapelle Saint-Jean, est contemporain de l'ancienne église. Il renferme la tombe d'Urbain de Quélen, zouave pontifical décédé en 1867 à l'âge de 25 ans. Son père, Jacques Louis Joseph de Quélen est maire d'Hanvec de 1814 à 1830; il fait bâtir un quai, qui porte son nom, au faou.




Fontaine Sainte-Madeleine et lavoir
La fontaine abrite une statue en kersantite de sainte Madeleine, invoquée pour faire venir la pluie lorsque la sécheresse menace les cultures. Deux autres niches abritent les statues représentant peut-être saint Jean, saint Pierre et la Vierge, oeuvres de Roland Doré provenant d'un ancien calvaire.



Publié dans trankilik

Commenter cet article